Un RPG old school comme on les aime. Venez vite !
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Je te présente
Noah S. Atwood
Messages : 42


I WANT TO KNOW ..
Niveau scolaire :
12/20  (12/20)
Disponibilité : come on babe !
Relations are not always easy:

MessageSujet: merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.   19.08.10 16:21

    DRIIIIIIIING !
    Libération ! Ah, que j'aime cette sonnerie. Crispante, certes, mais elle est quand même la préférée de tous les étudiants du monde ! Je regardai les élèves speeder pour sortir de classe, ou certains se réveiller. D'ailleurs, moi-même j'étais un peu endormi, à vrai dire je somnolais à l'écoute du cours d'histoire. Quel ennuie ! C'est vrai, on s'en fiche de ce qu'il s’est passé des milliers d'années auparavant, il faut vivre l'instant présent ! Ma mère me disait que c'était ' pour la culture générale '. Personnellement, culture générale ou pas, je m'en fiche, je trouve que ça ne sert à rien ... Enfin, quoi qu'il en soit, la sonnerie si précieuse que j'attendais depuis le début du cours venait de sonner. Je me précipitai vers la porte afin de sortir, et quand ceci fut fait, je restai immobile. « Putain, c’est quoi cette merde … ? ». Les élèves dans les couloirs bougeaient dans tous les sens, ils étaient semblables à des fourmis perturbées. L'horreur. La question que je me posai était ' Comment vais-je faire pour regagner mon casier ? '. Après quelques secondes de réflexion, je décidai de me lancer dans l'impossible (haha). Je fonçai donc, tête baisser, et tant pis si je faisais tomber des personnes. Arrivé à mon casier, je restai étonné de m'en être sorti vivant. Je rangeai donc les cahiers de mes cours précédents, puis pris ceux de mes prochains cours, plus des feuilles de questionnaire à remplir, genre notre numéro de téléphone tout ça. Ces feuilles sont à remplir et donner à chaque professeur, et ça me faisait un peu chier d'écrire tout le temps la même chose ... Enfin, quand toutes mes petites affaires furent réglées, je fermai mon casier pour aller à mon prochain cours ; les maths. C'est fou comme j'aime cette matière *ironie ironie*. Mais en me retournant, quelqu'un me fonça brusquement dessus, ce qui fit tomber toutes mes feuilles, cahiers et compagnie que je n'avais pas mis dans mon sac, provoquant un vrai fiasco ; Tout le monde écrasait mes feuilles, mes cahiers devaient être certainement en très mauvais état. Je regardai méchamment la personne qui m'avait bousculé, et lui cracha à la figure ; « Mais merde ! Tu peux pas faire un peu attention ?!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je te présente
Pearley B. Callahan
Messages : 390


I WANT TO KNOW ..
Niveau scolaire :
15/20  (15/20)
Disponibilité : come on babe !
Relations are not always easy:

MessageSujet: Re: merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.   19.08.10 18:25

« T'as l'heure ? » À force de poser cette question, on devait en avoir plus que marre de moi. Celà se voyait à leur façon de soupirer dès que je me retournais pour leur parler. Quelques uns ne me répondaient sans broncher alors d'autres ne se gênaient pas pour me hurler dessus. Je n'aimais pas vraiment porter des montres, ça me gênaient plus qu'autre chose et de plus, je préférais mettre des bracelets assez discrets. « Non ! Tu veux pas me lâcher un peu ?! » Avait répondu Jason. Bon, c'est sûr que je n'aurrais jamais dû lui demander à lui. Jason était le genre de mec détestait tout le monde et qui ne parlait que pour insulter et provoquer. Par chance, quelques secondes plus tard, la sonnerie se mit enfin à sonner. Tout le monde sans exeption se dépêchait de ranger ses affaires et de sortir de la classe aussi vite que possible. La pause était très courte entre deux cours et il fallait se dépêcher pour ne pas arriver en retard à la prochaine heure tout en ayant fait un passage obligatoire aux casiers et aux toilettes. Certains essayaient même de se faire une pause cigarette entre les deux. En sortant de la classe, je m'apperçu que ça allait être totalement impossible d'arriver entière en cours. Les gens se bousculaient comme des veritables combatants fesant tomber quelques personnes sur leur chemin. J'avoue que sur le coup ça me faisait assez peur de m'engager dans ce couloir. Je n'avais pas eu le temps de réfléchir à comment allais-je passer qu'un groupe de personne de personne plutôt déterminé m'entraîna dans la foule. Je suivais le mouvement et dès qu'un chemin pour aller aux casiers se faisaient, je la suivai immédiatement. Lorsque je fus enfin arrivée aux casiers, je souflai un bon coup et commençai à chercher le numéro 2 016. Trop occupée à chercher mon casier, je ne fis pas attention et bousculai quelqu'un sans faire exprès. « Mais merde ! Tu peux pas faire un peu attention ?!» Je me retournai et vis un jeune homme avec une seule feuille à la main, le reste était complètement étalé sur le sol. « Je suis vraiment désolé, je t'avais pas vu ! » Je me sentais coupable. Pour me rattraper, je l'aidai alors à ramasser ses affaires lorsqu'en voulant prendre une feuille qui se trouvait coincée sous un casier, je la déchirai complètement.

_________________
    « PEARLEY BLAKE CALLAHAN »


    Never knew I could feel like this. Like I've never seen the sky before.
    I want to vanish inside your kiss. Every day I'm loving you more and more.
    Listen to my heart, can you hear it sings. Telling me to give you everything.
    Seasons may change, winter to spring. But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je te présente
Charlie Donahue
Messages : 68


I WANT TO KNOW ..
Niveau scolaire :
12/20  (12/20)
Disponibilité : come on babe !
Relations are not always easy:

MessageSujet: Re: merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.   19.08.10 18:45

    Libre ? J'aaaaarrive alors

    La sonnerie venait de retentir dans l'école entière, annonçant la fin du cours d'histoire de la photographie de Charlie. Une heure de classe qu'elle ne suivait pas vraiment, n'étant pas particulièrement passionnante la plupart du temps. Elle avait pourtant écrit son cours sans pour autant essayer de le comprendre, préférant profiter des pauses dans le long discours du professeur pour feuilleter son book. Il faut savoir que Charlie faisait de la photographie depuis son plus jeune âge, et elle était plutôt douée pour ça. C'était d'ailleurs le seul point commun qu'elle avait avec son père, selon les dires de sa mère. Toujours est-il que cette sonnerie fut accueillie avec soulagement de la part de Charlie, qui avait hâte d'en finir avec cette heure interminable. Conseil pour les prochaines fois : toujours avaler un cachet d'aspirine avant le cours de Mr Caldwell.

    Sortie dans les couloirs, la voix du professeur se faisait encore entendre dans sa tête tandis qu'elle observait les gens, enfin plutôt la foule qui se trouvait dans le couloir. Tout le monde se bousculait, courait, essayer de sortir du bouchon qui régnait maintenant dans l'allée. Charlie, elle, préférait rester devant la classe en attendait que tout ça se calme. Il ne servait à rien de se presser. Enfin, elle attendit bien sagement avant de se rappeler d'un fait assez contraignant : elle avait oubliée son appareil dans son dortoir et le cours suivant était celui de photographie, autant dire qu'elle en avait absolument besoin. De plus, la prof - bien que très sympathique et très intéressante - n'acceptait aucune forme de retard, et toutes excuses ne servaient strictement à rien. Elle avait pu le constater au premier cours qu'elle avait eu avec elle et ou seule la moitié de la classe était présente, les autres étant arrivés en retard. Constat, elle était dans la merde!

    La foule était encore présente et pourtant Charlie s'y jeta, tentant d'aller le plus vite possible vers les dortoirs. Elle avait encore une chance d'arriver à l'heure. Elle tenta alors de se frayer un chemin dans le couloir, mission - presque - impossible. On la bouscula plusieurs fois, on lui marcha sur les pieds.. En temps normal, elle se serait arrêtée pour répliquer quelque chose, mais là elle n'avait pas le temps. Elle se contentait de jurer en anglais ou en français sur tout le chemin. Tandis qu'elle arrivait bientôt au dortoir, elle faillit glisser sur un livre qui traînait sur le sol. Légèrement énervée, elle lança : "Putain, dit elle en français pour continuer en anglais, Qu'est-ce-qu'il fout ce livre là ?". Elle vit alors qu'une fille et un garçon étaient occupés à les ramasser. D'un coup, elle se sentit embarrassée. Elle réfléchit alors et décida de les aider à ramasser les innombrables affaires qui traînaient dans le couloir. Elle attrapa le livre et quelques feuilles qui étaient éparpillés un peu partout pour enfin les donner au jeune homme, qui semblait être le propriétaires des affaires. "Tiens."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je te présente
Noah S. Atwood
Messages : 42


I WANT TO KNOW ..
Niveau scolaire :
12/20  (12/20)
Disponibilité : come on babe !
Relations are not always easy:

MessageSujet: Re: merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.   19.08.10 20:57

    Moi qui étais si heureux d'être sorti de cet enfer qu'est le cours d'histoire, cette bousculade me calma tout de suite. Mais bien sûr, il faut toujours que ça tombe sur moi ! Heureusement, les élèves commençaient à se dissiper, ce qui put sauver un ou deux cahiers, sur les quatre que j'avais en mains une minute plus tôt. « Je suis vraiment désolé, je t'avais pas vu ! » J'ignorai totalement ses paroles. Décidément, tout le monde avaient manigancé pour me faire chier ! Déjà quelques heures plus tôt, à l'heure de la douche, des enfoirés avaient voulu " me faire une blague " comme ils m'ont dit, en volant ma serviette, ce qui m'obligea à sortir nu comme un vers devant tout le monde ! Mais bon, je m'en fichai pas mal de toute façon, je ne suis pas si pudique que ça. Ensuite, il y a eu ce foutu Monsieur Cahloun qui m'a mis une heure de colle " parce que j'étais en retard d'une minute " et " si j'aurai été en retard de deux minutes, ça aurait été deux heures, ainsi de suite ... " Quand il m'a dit ces mots, la seule chose que j'avais envi de faire était de lui coller mon poing sur la figure. Et le pire c'est qu'il avait continué à me faire chier pendant tout le cours en m'interrogeant à MOI, quand je ne levais pas la main alors que pleins de petits intellos le faisaient. Et puis, il y a eu mon prof d'histoire, dont j'ai oublié le nom qui ne me laissait pas dormir en paix, parlant fort lorsqu'il passait à côté de moi. Et bien sûr, pour couronner le tout, une fille me bouscule alors que j'ai des tonnes de trucs en mains, faisant tout tomber ! Ce n'était pas mon jour. Mais alors vraiment pas ! Enfin, j'avais réussi à sauver quelques feuilles, dont certaines étaient des fiches d'exercices qui avaient sûrement dû glisser des cahiers en tombant. J'étais en train de tout mettre en ordre quand j'aperçus la fille qui m'avait bousculé avec une feuille déchirée à la main. Je m'empressai de lui arracher des mains, pour voir si c'était une feuille importante, en en recollant les deux morceaux, je vis qu'elle ne l'était pas. Ce n'était qu'une feuille avec écrit mes coordonnés, que j'avais oublié de rendre à un professeur. « Si ça aurait été une rédaction, je t'aurai sûrement étranglé ! » Dis-je en plaisantant, histoire de détendre l'atmosphère. En comptant mes cahiers, pour voir s'ils étaient tous là, je m'aperçus qu'il en manquait un. Je soupirai, et une feuille glissa de mes mains. Ah, c'est fou comme la chance était avec moi ce jour-ci ! Je m'abaissai pour la prendre, quand j'entendis une voix féminine. « Tiens » Je relevai alors la tête, et contemplai la jeune femme qui me tendait un livre. Décidément, ce n'était pas une si mauvaise chose de se faire rentrer dedans par quelqu'un ... Je pris alors mon livre, souriant légèrement et me relevai pour me retrouver face à deux belles femmes. J'aime ce pensionnant, en fin de compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je te présente
Pearley B. Callahan
Messages : 390


I WANT TO KNOW ..
Niveau scolaire :
15/20  (15/20)
Disponibilité : come on babe !
Relations are not always easy:

MessageSujet: Re: merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.   20.08.10 0:06

Aïe... Je tenai les deux bouts de la feuille en face de moi et les regardai, assez gênée encore une fois. Il n'avait vraiment pas de chance que je sois tombée sur son chemin. Un jour, dans une épicerie, j’avais fait tomber toute une pile de pomme rien qu’en enlevant une. Le vendeur était tellement en colère qu’il m’avait jettée dehors à coup de pied au fesse. J'étais comment dire... Une vraie catastrophe ! Je l'avais premièrement bousculé et fait tomber toutes ses affaires puis ensuite, j'ai accidentellement déchiré une de ses feuilles en voulant la ramasser. Je n'avais pas eu le temps de regarder ce que c'était lorsqu'il m'arracha soudainement la feuille des mains. Je priais de toutes mes forces pour que ça ne soit pas un devoir qu'il devait à tout prix rendre dans les heures qui suivent. « Si ça aurait été une rédaction, je t'aurai sûrement étranglé ! » Soulagée, je lui fis un léger sourire assez forcé et me relevai. J'étais comme même à deux doigts de la mort et mon coeur battait encore à cent à l'heure. Même si qu'habituellement je me faisais beaucoup plus d'ennemis que d'amis dès la rentré, je ne voulais surtout pas qu'il ait des ennuis par ma faute ou plutôt par mon côté maladroit que je haïssais. Les couloirs se vidaient petit à petit et les bousculades commençaient à disparaître. J'aperçus ensuite une jeune fille venir vers nous, tenant un bouquin à la main. « Tiens » C'était gentil de sa part de nous aider, surtout que je risquais ma vie s'il perdait un de ses livres. Mon prochain cours était la litterature, dont je m'en passerais avec plaisir. J'étais une de ces personnes à l'esprit scientifique qui ne comprenait rien à l'art. Il m'arrivait même de lire plusieurs fois une seule et même phrase sans jamais comprendre ce qu'elle voulait réellement dire. Bizarrement, je comprenais beaucoup mieux lorsqu'on m'expliquait avec des X et des puissances qu'avec des mots que j'utilise depuis l'âge de deux ans. Parce qu’en effet, à l'époque, je préférais largement communiquer avec des gestes et des dessins. Il m’a fallut même beaucoup de temps avant que je me mette à parler comme ma tante Stacy, c’est-à-dire, sans jamais être fatiguée. Je regardai le jeune homme et lui dis « T’as rien perdu j’espère ? »

_________________
    « PEARLEY BLAKE CALLAHAN »


    Never knew I could feel like this. Like I've never seen the sky before.
    I want to vanish inside your kiss. Every day I'm loving you more and more.
    Listen to my heart, can you hear it sings. Telling me to give you everything.
    Seasons may change, winter to spring. But I love you until the end of time
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Je te présente
Charlie Donahue
Messages : 68


I WANT TO KNOW ..
Niveau scolaire :
12/20  (12/20)
Disponibilité : come on babe !
Relations are not always easy:

MessageSujet: Re: merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.   20.08.10 1:36

    Le jeune homme qui avait perdu ses affaires la remercia à l'aide d'un sourire. En guise de réponse, Charlie lui renvoya le sourire. Elle jeta ensuite un coup d'oeil sur sa montre : merde, ça allait sonner dans quelques secondes. DRING. C'était maintenant fichu pour elle. De toute manière, soyons réaliste, elle avait une chance sur dix d'y arriver à temps à ce cours de photographie. Elle ne put s'empêcher de lâcher un : "Fait chier!" avant de se diriger vers son casier qui se trouvait juste à côté. Le cours de photographie était celui qu'elle aimait le plus pour le moment, sans beaucoup de surprise puisque la photo avait toujours été sa passion. Sécher les autres cours ne l'embêtait pas du tout, mais celui-là... De toute manière, c'était fait. Elle n'avait plus qu'à sortir fumer une clope.

    Son casier ouvert, elle y déposa son classeur de cours avant de jeter un coup d'oeil vers les deux élèves. Ceci venait de comprendre, tout comme elle, qu'il pouvait faire une croix sur l'heure de cours à venir. Le couloir était maintenant vide et ils étaient les seuls restants. Charlie referma son casier et se tourna vers la sortie. Une nouvelle fois, sa course fut écourtée à la découverte d'une feuille qui se trouvait encore sur le sol. Elle se baissa pour l'attraper et ne put s'empêcher d'y jeter un coup d'oeil : un cours d'histoire où on pouvait trouver un dessin, ce qui semblait être la représentation d'un prof. Elle se tourna de nouveau vers les deux autres et passa la feuille au garçon : "Il y en a qui s'amuse en cours..", dit-elle d'un ton plutôt amical. Puis elle ne put s'empêcher d'ajouter : "Je vois qu'on est dans la même merde". Elle parlait-là du fait de ne pas être en cours. Même si en soit ce n'était pas vraiment une merde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Je te présente
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.   

Revenir en haut Aller en bas
 

merde ! tu peux pas faire un peu attention ? ~ libre à tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DOWN TO THE PAST :: Inside of the school :: Casiers & Couloirs-